Entre automobilistes et deux-roues, il est parfois difficile de cohabiter sur les routes. Il est pourtant important de sensibiliser tous les conducteurs à ce sujet. En effet, à Paris, un accident sur deux implique des deux-roues à moteur alors qu’ils ne représentent qu’environ 15% du parc roulant et le taux de mortalité des motards est presque deux fois plus élevé que celui des automobilistes.

Beaucoup d’automobilistes pensent que le comportement des deux roues peut parfois être un facteur d’accident. Néanmoins, les chiffres démontrent qu’en Ile-de-France, les deux-roues ne sont présumés responsable que dans 39% des cas contre 50% pour les automobilistes.

Quels sont donc les bons reflex à adopter ?

Chacun des automobilistes et des conducteurs de deux-roues doit être vigilant.

  • Regardez vos rétroviseurs et vos angles morts particulièrement lors d’un changement de voie.
  • Mettez vos clignotants : Indispensables pour signaler vos changements de direction, l’oubli d’un clignotant est un facteur de risque important pour les deux-roues. Actionnez-les une dizaine de secondes avant de modifier votre trajectoire.
  • Le freinage : ne collez pas le véhicule de devant de trop près et essayer de freiner avec souplesse.

    Afin d’améliorer les relations être deux-roues et automobilistes, faites preuve de courtoisie ! L’agressivité au volant est un facteur de risque. Par exemple, il faut savoir se décaler légèrement pour laisser passer un deux-roues ou bien, pour les motards, signaler les manœuvres bien à l’avance grâce aux clignotants.